La Brasserie Italienne

labrasserieitalienne008

En ce début de mai, nous sommes attendus par La Brasserie Italienne dans le 16ème arrondissement de Paris mais je devrais dire « chez Catherine » car c’est comme ça que les clients l’appellent. Si le soleil ne brillait pas dehors, on aurait pu croire qu’il s’était réfugié à l’intérieur tellement l’atmosphère était chaleureuse et les clients comme chez eux. On s’embrasse, on s’interpelle, on se retrouve. On s’offre des cadeaux !

labrasserieitalienne009

L’avenue Kléber, anciennement l’avenue du Roi de Rome (prémonition !) est l’une des 12 avenues qui composent l’Étoile. De l’Arc de Triomphe, elle rejoint la Place du Trocadéro et la Tour Eiffel.  C’est au numéro 73 que se situe notre Brasserie au beau milieu d’un quartier d’affaires l’on croise avocats, financiers mais aussi footballers ou rugbymen. Chez Catherine, tout ce beau monde se retrouve, Baccarat, Cap Gemini, Veolia, Pernot Ricard, Eight Advisory, Swatch, Bel & Ross, la ligue de football, Accor, Allianz, le Conseil de l’Europe. Parmi eux, des personnalités mais on aime rester discret. La Brasserie Italienne est une pause au milieu de la journée de travail, un endroit on bat les masques le temps d’un déjeuner. On aime à dire que « La Brasserie Italienne remplit les ventres, mais aussi les cœurs !».

labrasserieitalienne024

Catherine Cornet-Demuyt est l’heureuse propriétaire de l’établissement qu’elle a voulu « contemporain chaleureux » à l’image de la cuisine traditionnelle italienne qui lui vient de sa mère, native d’Ancône dans Les Marches, en bordure de la mer Adriatique. Pour lui rendre hommage, le chef propose à la carte le risotto Ancona. Catherine nous explique sa volonté de proposer exclusivement des produits frais et de saison. Des produits qui sont travaillés dans le laboratoire du sous-sol puis ramenés dans la cuisine d’envoi, visible du restaurant.  Cinq espaces distincts caractérisent le lieu : le VIP (joli salon l’on aime retrouver les stars de cinéma italiennes), le Club (devant le bar), le Ferrarelle, la terrasse et le fumoir.

labrasserieitalienne025

La carte est modifiée deux fois par an et le menu chaque jour, avec un choix entre deux plats. Catherine ne cache pas ses incontournables sans lesquels la brasserie ne serait pas ce qu’elle est : ravioli al tartufo di estivo, lasagna tradizionale ou lasagna boscaiola, escalope Valdo (jambon de parme et gratiné de parmesan). Non seulement le menu varie chaque jour mais aussi entre le midi et le soir car si les déjeuners sont l’apanage des business man and woman, les diners sont le moment de retrouvailles entre copains ou amis. Et puis, il y a les évènements (anniversaire, cocktail autour de délicieuses « tapas à l’italienne », antipasti, déjeuner d’affaires) l’on peut privatiser tout ou partie du lieu.

 

labrasserieitalienne019

Vincenzo Bizzi (ci-contre) est napolitain, il est le Chef de La Brasserie Italienne. Il est lui aussi amoureux des bons produits, marqué par ses origines et pour une restauration traditionnelle. Comment ne pas craquer pour une insalata di Cesare ? Vous pouvez choisir les antipasti traditionnels (jambon de Parme ou duo de bruschetta, beignets de mozzarella, salade de poulpes) à moins de préférer les assiettes gourmandes savamment équilibrées entre antipasti, insaccati et formaggi (légumes grillés, câpres, prosciutto di Parma, bresaola e gorgozonla). De grands classiques mais si bien préparés avec les linguine alle vongole, les rigatoni amatriciana, les penne quatro formaggi, gnocchi al gorgonzola, risotto de gambas, escalope fiorentina, al limone ou aux champignons. Et pour terminer, vous prendrez bien un tiramisu classico du Chef, un Trio de panna cotta, une coupe Amarena ou Amaretti. N’oubliez pas les délicieux vins italiens pour accompagner votre repas.

 

 

Vincenzo Bizzi réalise devant nous sa recette personnelle  :

Les paccheri porcini e parma

labrasserieitalienne006
  • Cuire les paccheri (pâtes géantes courtes, tubulaires et côtelées à farcir) al dente : 7 g de gros sel par litre d’eau, 6 à 8 minutes, les refroidir sous un filet d’eau froide pour stopper la cuisson. Les arroser d’un filet d’huile d’olive pour éviter qu’elles ne collent entre elles.
  • Faire suer les échalotes dans un peu d’huile d’olive et une pincée de sel pendant quelques minutes. Ajouter les cèpes, faire revenir encore quelques minutes. A la dernière minute, ajouter la chiffonnade de prosciutto di Parma et le basilic frais ciselé, un peu d’huile d’olive. Mixer le tout et farcir les paccheri à la poche.

  • Présentation : disposer dans une assiette rectangulaire 4 paccheri farcis, disposer une petite feuille de basilic sur chacun d’eux, faire un trait de crema pesto genovese. Ajouter quelques germes de betterave et du shizo rouge et vert.

      Bon appétit                                             

                     labrasserieitalienne001                                        
  La Brasserie Italienne
     73, avenue Kléber
    75016 PARIS
    01 47 55 00 83

Ouverture d’un nouveau restaurant en juin
   Bellacci
   34, avenue Pierre Mendès France
   75013 PARIS

Pour voir d’autres reportages, cliquez sur leur nom.

Cafeì-Vivienne-09
Le Bistrot Vivienne

7-001
Risi & Bisi

7WEB

Il Caravaggio

Mentions légales et CGU
Règlement de protection des données et cookies